La cuisson à bois

Les fours à bois ont été utilisés de tout temps pour la cuisson des céramiques. Il en existe de nombreux types, et de toutes les tailles.

Pour la cuisson de nos sigillées, nous utilisons principalement des petits fours de type « Phénix », construits à partir de briques réfractaires, assemblées à l’aide d’un mélange d’eau et d’argile qui fait office de mortier.

Le four présenté sur les photos est à St-Lèger du Malzieu, en Lozère, nous en avons construit 2 autres dans le jardin de l’atelier, à Castries. Nous utilisons ces fours de 2 manières différentes :

  • En monocuisson à bois : Les pièces enfournées sont crues, engobées de terre sigillée, et on monte de 0 à 1050°C, en 6 heures. Il faut respecter un rythme de montée en température lent jusqu’à 300°C (évaporation de l’eau de constitution), ainsi qu’au passage du point quartz (573°C).
  • En enfumage : Pour noircir certaines parties de pièces déjà cuites au préalable, on monte à 450°, puis on charge en bois et on ferme l’alandier et la cheminée. La fumée produite va pénétrer dans les parties non ‘fermées’ de la céramique, ainsi que dans les craquelures de l’émail.